Vertol H.21

 

- Catégorie:

Hélicoptère moyen

- Constructeur:

Vertol (USA)

- Fabrication:

1956

- Dans l'ALAT:

108 exemplaires

 
















Caractéristiques techniques:

- Emploi:

transport, héliportage, évacuation sanitaire

- Nombre de places:

2 pilotes + 20 passagers

- Motorisation:

Moteur Wright 1820/103,
9 cylindres en étoiles

- Puissance:

1425 CV à 2700 t/mn

- Carburant:

essence 100/130

- Consommation:

280 litres/heure

- Voilure:

birotor tripale en tandem

- Vitesse maximale:

210 km/h

- Vitesse de croisière:

145 km/h

- Plafond:

4000 mètres

- Autonomie:

2 h 15 mn

- Poids à vide:

4000 kg

- Poids maximal:

6700 kg

- Charge:

2100 kg; treuil 180 kg,
sous élingue: 1000 kg

- Dimensions:

H= 4,7 m ; L= 16,02 m
(rotors tournants= 26,31m)
l=4,69m

 

- Diamètre rotor:

13,42 m

 

 

Historique

 Développé par la firme américaine Plasecki, le prototype YH 21 effectua son vol initial le 11 avril 1952. En janvier 1953, il établissait un record mondial d'altitude avec 6739 mètres. Après rachat en 1956 de Piasecki par la Vertol Aircraft Corporation, les premiers exemplaires du H 21 C, bientôt baptisée "banane volante", furent livrés à l'ALAT qui en possédera en tout 108 dont 10 utilisés temporairement par l'aéronautique navale.

C'est un hélicoptère birotor en tandem, le moteur entraînant, par l'intermédiaire d'arbres de transmission et de réducteurs, 2 rotors à 3 pales synchronisés. La soute trés spacieuce permet l'emport de 12 blessés sur civières. D'un pilotage plus délicat que les appareils monorotor, sa conception lui permet de suppléer la faiblesse relative de sa motorisation par des décollages roulés et des atterrissages très cabrés moins gourmands en puissance.

En Algérie, le Colonel Crespin et le Colonel Bigeard , après une période d'improvisation sur H-19, purent mettre en oeuvre avec le H-21 leur idée visionnaire d'utilisation de l'hélicoptère pour le transport d'assault des troupes d'infanterie en créant les Détachements d'Intervention Héliportée (D.I.H.). La démonstration opérationnelle fut faite par le Groupe d'Hélicoptères n°2 (G.H.2). La doctrine d'emploi des D.I.H. se généralisa rapidement dans les autres corps d'armée et auprès de l'Armée de l'Air et la Marine.

Après 1962, le H-21 servit au Sahara et en métropole jusqu'à son retrait du service en 1969/1970.

Le modèle présenté qui a longtemps été exposé à l'entrée de l'ESALAT, a nécessité plus de 3000 heures de travail pour sa remise en état.

Montage de 12 roquettes
et de 2 mitrailleuses US de 7,62mm