Nord 3400


Nd 3400, cellule

- Catégorie: avion léger d'observation
- Constructeur: Nord Aviation
- Fabrication: 1958
- Dans l'ALAT: 150 exemplaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Caractéristiques techniques:


- Emploi: liaison, observation, photo, évacuation sanitaire, remorquage de cibles
- Nombre de places: 2
- Motorisation: Moteur Potez 4D 34
- Puissance: 260 CV à 2500 t/mn
- Propulsion: hélice bipale puis tripale à pas variable
- Carburant: essence 100/130
- Consommation: 39 litres/heure
- Vitesse maximale: 290 km/h
- Vitesse de croisière: 150 km/h
- Plafond: 3000 mètres
- Autonomie: 5 h 30 mn
- Poids à vide : 960 kg
- Poids maximal : 1350 kg
- Charge : 390 kg
- Dimensions : H= 2,54 m ; L= 8,42 m ; l=1,15 m
- Envergure : 13,10 m

 

Historique

Répondant à un programme militaire lancé en 1957 pour la construction en France d'un avion biplace d'observation et d'évacuation sanitaire, le prototype du 3400 effectua son premier vol le 20 janvier 1958.

C'est un monoplan à aile haute haubannée et contreventée. Son revêtement est mixte: toile et métal. L'habitacle offre une excellente visibilité et une grande porte latérale est prévue pour pouvoir entrer facilement un brancard. Il a la même motorisation que le Nord 3202 et son hélice bipale Ratier sera remplacée en 1965, comme celle du Nord 3202, par une hélice tripale Hartzell à pas variable.

Prévu pour remplacer le Piper L 21 et le Cessna L 19, le premier Nord 3400 sera livré à l'ALAT en juillet 1959. Bruyant, arrivé trop tard, il n'aura pas le temps de faire ses preuves avant la fin de la guerre d'Algérie. De retour en métropole, il sera, comme tous les autres avions de l'ALAT, victime du développement de l'hélicoptère.

Les 150 exemplaires construits entre 1959 et 1961 seront utilisés par l'ALAT puis la Gendarmerie car peu adapté à des emplois civils d'une part et d'autre part de conception trop classique par rapport à ses concurrents étrangers déjà établis. Il a été jugé peu apte à l'exportation.